Découvrons comment cultiver correctement le persil, en suivant quelques petites règles pour obtenir un semis productif et sain.

Culture du persil

Le persil est l’une des odeurs les plus exploitées dans la cuisine, un légume polyvalent capable d’embellir de nombreux plats, appartenant en particulier à la cuisine méditerranéenne. De plus, c’est une belle plante à regarder, qui dégage un parfum délicieux dans l’environnement, parfait pour garder dans la cuisine ou le balcon. Cependant, comme dans le cas d’autres herbes aromatiques, telles que le basilic ou le romarin, le garder en bonne santé pendant longtemps n’est pas facile.

Souvent, en fait, cela a tendance à sécher ou à ne pas produire de feuilles. Il a une croissance bloquée, un signe que quelque chose ne va manifestement pas dans la culture. Alors, comment peut-on y remédier? Tout d’abord, un avertissement que tout le monde ne connaît pas: le persil a de légers niveaux de toxicité, vous ne devriez donc jamais exagérer les quantités, sinon il pourrait causer des crampes d’estomac et des problèmes de foie. Consommé à doses limitées, cependant, il présente de nombreux avantages.

Comment cultiver correctement le persil et le rendre productif et sain

Précautions Persil sain

La première règle qui doit être suivie pour bien faire pousser le persil est sa potion. Cette plante a besoin de luminosité, mais aussi d’ombre. C’est une erreur commune de croire que, étant une plante aromatique, le persil a besoin de la lumière directe du soleil. L’idéal est de le placer, à la place, dans un endroit à l’ombre partielle, sinon il va sécher. Il doit bronzer tôt le matin, puis rester à l’ombre pour le reste de la journée.

De cette façon, il pourra bien développer les feuilles. Si le balcon ou le jardin est en plein soleil, la solution consiste à le cultiver à côté de plantes plus grandes, afin que celles-ci puissent agir comme une ombre, le protégeant des rayons du soleil au milieu de la journée. Cette plante aime l’eau, vous devez la mouiller tous les jours, en laissant toujours le sol humide et en évitant une sécheresse prolongée.

conseils luxuriants sur le persil

Il irrigue tôt le matin ou le soir, après le coucher du soleil, sans mouiller les feuilles. En ce qui concerne le sol, le persil a besoin de nombreux nutriments, donc d’azote, de phosphore et de potassium. Dans le sol universel, il est préférable de mélanger le fumier ou les engrais granulaires ou organiques. Dans le jardin, vous pouvez fertiliser directement avec du compost et du fumier frais. Beaucoup font également une erreur dans la collecte des feuilles.

Les feuilles du persil ne s’accumulent pas par le haut, laissant alors la tige vide, car ce faisant, la tige qui reste, se dessèche et meurt. Lors de la récolte du persil, vous devez collecter toute la tige, en la détachant à 3 cm de la base, pour stimuler de nouvelles pousses. De plus, il est toujours préférable de collecter les tiges les plus développées, en laissant pousser les petites et les jeunes.  Ici , la conservation correcte des feuilles.