Avec sa floraison allant du lilas au bleu, l’hortensia est une très belle plante à cultiver aussi en pot : peut-être ne le saviez-vous pas, mais ses couleurs peuvent aussi dépendre de l’acidité du sol. Il n’aime pas l’exposition directe au soleil, mais préfère l’ombre ; il nécessite beaucoup d’eau, mais pas celle du robinet de la maison, et doit être taillé à des moments précis de l’année. Voyons comment le faire pousser dans les meilleures conditions et comment en prendre soin.
Gaïa Cortese  18 mars 2019

L’ hortensia est une plante qui  doit être cultivée en pot ou au jardin , en la plaçant dans un endroit ombragé ou mi-ombragé. En effet, il faut savoir que l’hortensia fait partie des plantes sciaphiles , c’est-à-dire toutes ces plantes qui n’aiment pas l’exposition directe au soleil. Ainsi, si vous n’avez pas de pelouse ou de balcon orienté au sud ou à l’est, vous pouvez tout de même avoir une floraison garantie grâce à ces plantes (hortensia, camélia, astrantia, campanule, viorne et la plupart des fougères) qui se plaisent aussi à l’ombre.

Culture et entretien des hortensias
  • 1.
    Caractéristiques de l’hortensia
  • 2.
    Sol et arrosage
  • 3.
    Température et exposition
  • 4.
    Quand planter
  • 5.
    Fertilisation
  • 6.
    Taille
  • 7.
    Cultiver des hortensias en pots
  • 8.
    Maladies et ravageurs

Caractéristiques de l’hortensia

L’hortensia est une plante qui appartient à la famille des Hydrangeaceae , originaire de Chine , du Japon et du continent américain. Presque certainement, au moins une fois vous aurez vu un jardin aux tons vifs tapissé de ces plantes fleuries.

Avec des couleurs allant du lilas au bleu, en effet, les hortensias sont des plantes très appréciées pour leur floraison , avec une signification qui peut changer précisément selon la teinte des fleurs , tout en restant étroitement liée au sentiment amoureux . Leurs couleurs peuvent également changer en fonction du pH du sol : s’il est acide, l’hortensia sera bleu , s’il est alcalin, l’hortensia sera rose . Il existe aussi des variantes blanches , ainsi que de nouveaux hybrides , qu’on aime ou pas, qui se caractérisent par la floraison bicolore (rouge et blanc, ou rouge et fuchsia). L’ hortensia c’est l’une des plantes les plus cultivées dans les potagers et les jardins, et on la trouve souvent utilisée pour créer des haies basses ou pour créer des bordures de massifs, de pelouses et d’espaces verts.

Comme cela arrive souvent pour d’autres espèces, même dans le cas des hortensias, vous pouvez trouver différentes variétés , dont certaines présentent des caractéristiques particulières : un exemple est l’ hortensia paniculata , ainsi appelé précisément en raison de l’ inflorescence typique du panniculus , ou les hortensias grimpants qui, comme dans le cas de la variété Petioralis , elles conviennent pour recouvrir des murs ou d’ autres espaces verticaux et sont très appréciées pour leurs longues floraisons .

Sol et arrosage

Pour faire pousser des hortensias, choisissez un terreau acidophile . Rappelez-vous que la terre doit toujours être humide . L’hortensia, même s’il reste à l’ombre, demande beaucoup d’eau surtout lorsqu’il fleurit, mais faites toujours attention à l’eau stagnante et à la présence éventuelle de calcaire, car votre plante risquerait de mourir. Pour le reste, arrosez directement sur les racines, voire deux fois par jour pendant l’été.

Température et exposition

Comme je l’ai expliqué tout de suite, il faut éviter d’exposer directement son hortensia au soleil : la plante préfère être placée à mi-ombre , avec un climat frais et humide , grâce à un arrosage abondant, et une température qui devrait avoisiner les 18 degrés . De même, faites attention aux périodes très froides : pendant l’ hiver , il est conseillé de couvrir le sol en effectuant ce que l’on appelle le paillage , afin que l’hortensia puisse supporter même la saison la plus froide.

Quand planter

Le meilleur moment pour planter un hortensia coïncide avec l’automne , entre octobre et novembre, et avec le printemps , entre mars et avril. Si vous souhaitez planter un hortensia à partir de boutures , la meilleure période est l’automne, encore mieux si cette opération se fait en octobre.

Fertilisation

La période de fertilisation est concentrée au printemps, entre mars et avril, et en été, entre juin et juillet, et le but principal d’une bonne fertilisation est de favoriser la floraison de la plante . L’hortensia étant une plante qui affectionne particulièrement le potassium , il vous faudra vous procurer un engrais pour plantes acidophiles ou un engrais riche en ce minéral.

Taille

Il suffit de tailler l’hortensia  deux fois par an , à partir de février , après la période de gel et avant la floraison printanière. Pour le faire de la manière la plus correcte, vous devez supprimer les branches les plus faibles, afin d’éclaircir légèrement la plante. Coupez ensuite les tiges qui ont fleuri la saison passée, à mi-longueur, en faisant attention de ne pas couper les nouvelles pousses. Une deuxième taille, moins exigeante, doit alors être effectuée en fin de floraison, vers la fin septembre , en ne coupant que les branches les plus épaisses et en utilisant les feuilles déjà tombées pour recouvrir les racines en vue de la baisse des températures.

pot-de-culture-hortensia

Cultiver des hortensias en pots

Si vous souhaitez faire pousser un hortensia en pot , choisissez-en un de taille modeste (avec un diamètre de 50-60 cm) et faites toujours très attention à la quantité d’eau que reçoit la plante, car comme mentionné ci-dessus, les hortensias nécessitent beaucoup d’eau, même s’ils ne sont jamais placés en plein soleil . Puis arrosez-le le soir ou tôt le matin . Si vous pouvez le mouiller deux fois par jour, en divisant la quantité d’eau, tant mieux. N’utilisez pas l’eau du robinet si vous savez déjà qu’elle est dure, c’est-à-dire très calcaire. Pour y remédier, vous pouvez ajouter une demi-tasse de vinaigre et laisser reposer l’eau pendant au moins une journée.

Maladies et ravageurs

Bien qu’il s’agisse d’une plante généralement résistante, l’hortensia peut également faire face à certains problèmes, liés à la fois à des facteurs externes et à des soins inadéquats.

Par exemple, lorsque la plante est arrosée avec de l’eau qui contient du calcaire , les feuilles auront tendance à jaunir : pour résoudre le problème, vous pouvez simplement commencer à l’arroser avec de l’eau de pluie .

D’éventuelles maladies fongiques , signalées par la présence de petites taches jaune verdâtre sur les feuilles , peuvent à leur tour être causées par des quantités d’eau excessives ou insuffisantes. Parmi les animaux qui peuvent au contraire s’attaquer à la plante, il faut craindre la cochenille et les tétranyques rouges , qui peuvent jaunir les feuilles et les faire tomber .