Nous voulons vous parler d’un stimulateur de croissance, qui intensifie le développement des concombres 10 fois. Ainsi, vous obtiendrez des buissons de concombres forts et sains, qui porteront mieux leurs fruits. De ce fait, vous pourrez profiter d’une récolte précoce. La variété de concombres n’a pas d’importance : vous pouvez tous les fertiliser avec cette solution. Il est utile et sûr, s’il est préparé strictement selon la recette : sinon il peut nuire aux cultures.

L’engrais est appliqué à la fin du mois de juin et tout au long du mois de juillet, une fois tous les 15 jours. C’est au cours de cette période que les concombres sur les buissons commencent à pousser activement, et ils ont donc besoin de nutriments pour soutenir leur développement. Si les nutriments sont insuffisants, les concombres restent petits ou, dans le pire des cas, jaunissent et tombent des buissons.

TU AS BESOIN DE:

-10 litres d’eau stagnante (à température ambiante) ;

-un pot de 1 litre de cendre de bois (pré-tamisé).

PROCÉDURE:

1.Versez l’eau stagnante dans un grand bol. Ajouter la cendre de bois. Remuez très bien.

2. Laissez les cendres macérer pendant 12 à 24 heures.

3.Avant de fertiliser, irriguez bien le sol à la base de chaque buisson de concombre. Mélangez ensuite la solution de cendres et versez-en 1 litre sous chaque plante. La fertilisation doit être effectuée le soir, lorsque le soleil ne brûle plus.

La cendre de bois contient plus de 30 éléments minéraux utiles, qui contribuent au développement optimal des cultures maraîchères pendant toutes les saisons de croissance, en particulier la fructification. En raison de la macération des cendres, ils deviennent facilement assimilables pour les plantes (par conséquent, le résultat de la fertilisation est rapidement remarqué : les buissons de concombre portent des fruits abondants). Parmi eux, nous mentionnons :

-Potassium – nécessaire au développement de la masse végétative.

-Calcium – nécessaire à la floraison abondante et à la liaison des fruits.

-Sodium – responsable de l’équilibre hydrique dans les cellules végétales et de l’alcalinisation des sols acides.

-Phosphore — contribue au développement du système racinaire.

-Silicium – favorise l’assimilation racinaire des micro-éléments du sol.

-Magnésium – participe au processus de photosynthèse, accélère la croissance des plantes et apporte de la douceur aux légumes.

Bon jardinage !