Depuis le printemps, le pollen s’envole dans l’air et irrite considérablement la conjonctive et les muqueuses. Cela conduit à des yeux larmoyants et à un nez qui coule. Mais il y a aussi des dangers qui nous guettent chez nous. De nombreuses personnes souffrent régulièrement de réactions allergiques à la poussière domestique, ce qui fait du nettoyage une expérience tortueuse et stressante pour les personnes allergiques.

La question se pose alors : que doivent prendre en compte les personnes allergiques lors du nettoyage ? J’explique comment réduire le pollen et la poussière domestique lors du ménage de printemps.

Il est conseillé de nettoyer régulièrement et dans un certain ordre les environnements tels que le salon, la chambre et la chambre des enfants. Le sol doit toujours être d’abord aspiré puis lavé. L’avantage est que la poussière ne se soulève pas de manière répétée lorsque vous vous promenez dans la pièce et ne se dépose pas à nouveau sur le sol fraîchement lavé.

Utilisez un aspirateur avec un filtre

Les personnes allergiques doivent également être prudentes lors du choix d’un aspirateur. Il est préférable de choisir un aspirateur équipé d’un filtre HEPA, grâce auquel la plupart des allergènes aspirés ne sont pas immédiatement expulsés avec l’air évacué de l’appareil.
Les meilleurs sont les filtres de classe 13, qui captent 99,95 % des poussières. Les filtres de classe 11 sont également efficaces contre les acariens, le pollen, etc. puisque 95 % des allergènes restent dans l’aspirateur. Les aspirateurs équipés de filtres à eau constituent également un investissement judicieux.

Les points faibles lors de l’aspiration sont le tuyau d’aspiration, le boîtier et le tuyau. Cependant, le plus grand danger pour les personnes allergiques est de changer le sac de l’aspirateur. Cette tâche devrait être confiée à quelqu’un d’autre.

Soyez prudent avec les tapis à poils longs

Il faut également faire attention aux tapis. Beaucoup de poussière s’accumule ici. Par conséquent, les personnes sujettes à des réactions allergiques devraient éviter les tapis à poils longs. Les tapis à poils ras constituent une meilleure alternative, mais ils doivent être aspirés régulièrement et minutieusement.

La charge pollinique est la plus élevée dans le couloir

Il n’y a pas que le sol qui accumule la poussière. Même les surfaces lisses doivent être nettoyées régulièrement. Les personnes allergiques doivent utiliser des lingettes hypoallergéniques, des serviettes en microfibre ou des lingettes humides.

Un autre conseil auquel les personnes allergiques doivent prêter attention lors du nettoyage est de laver régulièrement les sols de l’entrée. Parce que les vêtements et les chaussures contenant du pollen sont laissés dans le couloir. De ce fait, le couloir est particulièrement chargé en allergènes. Ici, le sol doit être aspiré et lavé quotidiennement.

Aérer régulièrement

Et les vitres sales ? Lors du nettoyage des vitres, les prévisions météorologiques et l’heure de la journée sont particulièrement importantes. Si vous êtes sujet aux allergies, cela vaut la peine de consulter « l’indice d’allergie » du service météorologique. Ainsi, il est possible de déterminer le moment optimal pour nettoyer avec un minimum d’allergènes. N’oubliez pas que la concentration de pollen est maximale tôt le matin de 6h00 à 10h00 et le soir de 18h00 à 22h00.

Quelle que soit l’heure choisie, la pièce doit être bien aérée. Parce que la poudre se lie mieux avec une humidité plus élevée. De cette façon, le nettoyage général peut être effectué sans réactions allergiques.